Macbeth
Macbeth Macbeth

musique de théâtre

Soundtrack : Jerome Baur - Suisse, 2015

EXTRAIT

jerome baur, music · MacBeth theme - Introduction (extrait)
jerome baur, music · MacBeth theme - Introduction (extrait)

MACBETH

De William Shakespeare - Théâtre - 1h20 - Suisse - 2015- Mise en scène Geoffrey Dyson - Musique de Jérôme Baur - Avec le soutien de la SSA pour la musique de scène

 

PLOT

Pourquoi Macbeth ? Cette mise en scène va explorer comment la pièce révèle des pulsions tribales et claniques très anciennes (le personnage historique a régné au XIème siècle), des pulsions qui sont encore sous-jacentes et omniprésentes dix siècles plus tard.

L’ambition, le goût irrésistible du pouvoir, la tentation d’aller jusqu’au crime pour évincer des concurrents, la soif de vengeance, l’affabulation des mobiles d’autrui, telles sont les pulsions qui motivent les personnages dans Macbeth.

C’est la pièce la plus jouée de Shakespeare parce que nous tous, à quelque niveau que ce soit, sommes sujets à ces mêmes pulsions que notre surmoi nous interdit, mais dont notre inconscient primitif est imprégné.

Elle révèle aussi notre impuissance devant le destin : création création « c’est un conte dit par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien. ».

MUSIQUE

Enfin j'ai  eu l’opportunité de croiser laroute du grand Shakespeare! J'ai eu un réél plaisir à composer les musiques de ce spectacle.

Le parti pris du metteur en scène était de développer un coté coté primal presque néandertalien autour de cette tragédie. Pour la mettre en musique, j'ai employé des percussions anciennes, du métal frotté, des horns de guerre et des cornemuses, des flutes et lithophones que j'ai articulé sur des tapis de cordes aussi fragiles qu'inquiétantes. 

Sur scène, j'ai aussi demandé aux comédiens de jouer certaines transitions avec des tambours, didgeridoo et des petites percussions (bracelets d'os, de bois, etc.).

La nature de ces sonorités faisant directement appel à certains de nos instincts ancestraux, contribuent également à mettre nos sens en alerte. Ainsi, la musique et les sons ont pu augmenter l'immersion des spectateurs dans ce paysage imaginaire. 

CREDITS

Avec en scène : René-Claude Emery, Darius Kehtari, Thierry Jorand, Virginie Meisterhans, Frank Michaud, Fanny Pelichet, David Pion, Pierric Tenthorey, et, le talentieux et regretté Raoul Teuscher qui nous a malheureusement quitté.

Texte français : Antoinette Monod et Geoffrey Dyson
Mise en scène : Geoffrey Dyson
Scénographie : Kym Staiff
costumes : Tania d’Ambrogio
Lumières : Jean-Pierre Potvilège
Photographe : Gaia Baur

GALERIE

Photos © Gaia Baur